Imam Tafsir Babacar Ndiour sermone sur l’actualité
La grande mosquée de Moussanté a accueilli ce vendredi 31juillet ses fidèles pour la prière de l’ Aid El kébir dans le
respect des mesures barrières. L’ Imam Tafsir Babacar Ndiour qui dirigeait les deux rakas est revenu sur les sujets qui
résument l’ actualité du Sénégal.
A l’occasion de la fête de la Tabaski, l’ Imam Tafsir Babacar Ndiour a insisté sur la prédation foncière qui secoue le
pays .  » Au nom de quoi une seule personne devrait – t – elle s’approprier des dizaines d’hectares de terre au détriment
de la population ? « , s’est offusqué l’imam.  » Le patrimoine foncier est devenu l’objet de toutes les spéculations et de
toutes les malversations », a t-il révélé. Parlant de la préservation des espèces et la sauvegarde de la nature, le guide
religieux évoque qu’  » il n’ y a même plus d’espace vert dans nos villes. Tous les arbres ont été rasés par des
promoteurs immobiliers qui ne sont mis que par le lucre. La terre est un bien commun , et ceux qui en ont la charge
au nom de la population, doivent y veiller en bon père de famille  » . Toujours dans le sillage de l’actualité, Imam s’est
aussi intéressé à la pandémie du coronavirus, mais la malhonnêteté C’est à elle qu’il faut s’attaquer en priorité  » a t-il
laissé entendre. L’ Imam finira son sermon par l’affaire des oryx transférés du parc national du Ferlo vers sa réserve
privée par le ministre de l’environnement et l’impunité dont jouissent ceux qui sont épinglés par l’ Inspection générale
d’état.
MALICK Sarr Gueye ( Thiés )