Ils étaient au total 13 avocats membres, de l’association des jeunes avocats du Sénégal, à prendre part au procès pour défendre les fils de Tobéne. Maître Adama Fall, le président de l’association des jeunes avocats du Sénégal a déploré la méthode des autorités face aux habitants de Tobéne. Selon lui ,  » on ne peut pas se lever un jour pour déguerpir tout un village, détruire des champs et demander à ses gens de croiser les doigts et de ne porter aucune revendication  » . Déplorant du coup , la récurrence des problèmes fonciers.  » Le constat est le même. Aujourd’hui, l’accès à la terre est un problème majeur des sociétés. Je pense que les gouvernants doivent avoir un oeil attentif à cela  » , a t-il confié.
MALICK Sarr Gueye