Au Mali, la journée de samedi a été une journée de confusion. La coalition d’opposition M5-RFP a perturbé, en effet, les plans du Conseil national pour le salut du peuple (CNSP). La junte – qui a renversé le président IBK le 18 août dernier – devait organiser de vastes concertations sur la transition dans le pays, mais le M5 a exigé au préalable une rencontre privilégiée. Elle a eu lieu samedi soir, dans le camp militaire de Kati. RFI a pu obtenir davantage de précisions sur le contenu des échanges.