Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, s’est prononcé pour la première fois sur l’éventualité de la tenue de l’édition 2020 du Grand Magal de Touba prévue dans un contexte de Covid-19.

Mais, c’est pour préciser qu’il n’en est pas l’organisateur et que le khalife va prendre des décisions appropriées.

«Ce n’est pas moi qui organise le Magal. Mais le khalife nous écoute sur tous les points. Il est au courant de ce qui se passe dans ce pays.

Il sait que la maladie est une réalité. Serigne Mountakha est mon marabout, et il ne se passe pas 2 jours sans qu’on ne se parle au téléphone», a-t-il déclaré sur le plateau spécial de Seneweb.

Et d’ajouter : «Le moment venu, les décisions appropriées seront prises par le khalife avec l’objectif de protéger les Sénégalais de la maladie. Parce qu’après le Magal, il y a le Gamou qui va se tenir dans d’autres localités».

Selon lui, les chefs religieux sont conscients de la situation actuelle dans le pays et, depuis le début de la pandémie, beaucoup d’évènements religieux ont été tenus, en se conformant au contexte actuel.

Toutefois, rappelle le ministre de l’Intérieur, «le domaine religieux est très sensible. Et il n’est pas question de toucher les Sénégalais dans le fond de leurs croyances ».

Legranthies.com avec Sénégal 7