La réforme du secteur de la boulangerie est une priorité pour le tout nouveau directeur du commerce intérieur. Oumar Diallo explique que cela fait deux ans qu’ il se pose un problème de fixation des prix , mais aussi de la qualité et du poids du pain. Ce qui s’explique par la multitude des acteurs.  » il y a une floraison de boulangeries à Dakar au point que l’offre est supérieure à la demande. Du coup , personne ne s’en sort. Il faut donc un assainissement à ce niveau  » , souligne – t – il. Ainsi, pour lui , l’implication sera désormais réglementée.