Les pluies diluviennes du week-end du 5 septembre ont causé des dégâts considérables et laissées beaucoup de familles dans des difficultés au niveau de la capitale du rail. Cette situation cruciale a amené le mouvement y’ en a marre esprit de Thiés de tenir un point de presse pour lancer un plaidoyer fort sur les conséquences des inondations dans la ville de Thiés. En effet, Bassirou Diop , coordonnateur dudit mouvement et ses amis , ont lancé un cri de coeur pour alerter les autorités sur cette question qui taraudait les esprits des Thiessois. Lors de leur point de presse, les yanamaristes ont invité l’Etat de répondre à leurs préoccupations avec un plan de rénovation au niveau du dalot de Jules Sagna. Par rapport au plan de riposte de 10 milliards Cfa annoncé par le Président de la République mardi 8 septembre 2020 pour venir en aide aux sinistrés dont les trois milliards serviront d’appuis directs aux populations sinistrées pour l’achat de produits et de vivres et les sept milliards restants vont servir d’appuis pour l’ ONAS et au service national des sapeurs-pompiers, pour les yanamaristes de la capitale du rail  » C’est une aberration. D’autant plus que le riz, l’huile et l’argent ne peuvent pas être des solutions qui pourront régler le problème des sinistrés.  » , disent – ils . Avant d’envisager  » une étude avec des politiques durables comme l’unique solution dans cette équation  » , lancent Bassirou Diop et ses amis.