La communauté mouride célèbre cette année le grand Magal de Touba dans un contexte particulier avec l’apparition de la pandémie du coronavirus à travers le monde entier et surtout le Sénégal. Cette journée de ferveur et de dévotion se teiendra le mardi 6 octobre 2020 dans la cité religieuse de Bamba. En effet, si aux yeux de l’administration coloniale, la déportation du Cheikh signifiait, déshonneur d’un insoumis et victoire du missionnaire sur l’autochtone, pour le fondateur du mouridisme, cette épreuve est l’exaucement de ses prières. Ainsi, Serigne Abdoul Ahad Mbacké Ibn Cheikhou Sala est revenu sur le sens de cet événement religieux de dimension universelle et la façon dont les pèlerins peuvent célébrer le Safar . Regardez