Le coordinateur du FRAPP, Guy Marius Sagna accuse le CEMGA Birame Diop d’avoir lui et ses complices des ambitions foncières démesurées. L’activiste charge également l’État à travers le ministère de la Santé et de l’action sociale pour non-assistance à 79 familles déguerpies.

« J’accuse le CEMGA Birame Diop d’avoir lui et ses complices des ambitions foncières démesurées qui ont déjà fait deux morts : Babacar Sall une des victimes du deguerpissement de Claudel et Eugène Demba une autres victimes du deguerpissement de Terme Sud. J’accuse le CEMGA tailleur foncier Birame Diop d’avoir injustement mis aux arrêts NDIOGOU GUEYE, militaire du bataillon de la santé, matricule 01880188, ayant servi 33 ans sous les drapeaux et ne lui restant que 15 mois avant d’aller à la retraite a été arrêté pour avoir dénoncé le fait que d’autres militaires en activité comme lui n’ont pas été déguerpies de Terme Sud. Birame Diop règle des comptes avec Ndiogou Guèye », dénonce le coordinateur du FRAPP, Guy Marius Sagna.

M. Sagna de poursuivre : « J’accuse l’État à travers le ministère de la Santé et de l’action sociale de non-assistance à 79 familles en danger. Le ministre de la Santé et de l’action sociale doit soutenir ces 79 familles. Le président Macky Sall doit mettre un terme à ce scandale foncier ».