Le déguerpissement mercredi dernier, des familles d’anciens militaires établies à Terme Sud à Ouakam, un quartier de Dakar, depuis plus de 20 ans, n’a pas fini de livrer ses secrets. La Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA) qui a tenu à apporter quelques précisions, a fait savoir qu’il s’agit de 69 familles et non de 79.

Face à la presse, le lieutenant Colonel Mactar Diop a tenu à préciser d’entrée, que ces opérations de déguerpissements ne concernent pas les militaires en activité qui sont au nombre de dix (10) et qui logent toujours à Terme Sud.

« C’est leur droit le plus absolu. Parce que les militaires doivent être logés. Les opérations de déguerpissements n’ont pas concerné ces familles. Seules les familles de militaires à la retraite ( au nombre de 69) ont fait l’objet de déguerpissement », a-t-il précisé.

Selon lui, parmi les familles déguerpies, 26 ont bénéficié de logements de la Comico. « Vingt-six (26) familles disposent de logements dans les différents programmes de la Comico que ce soit déjà à Terme sud », a-t-il souligné.

Le Chef du Bureau de la Dirpa a révélé que parmi ces familles délogées, « il y en a 3 qui ont des maisons juste en face, à la cité Comico qui ont loué ces maisons et qui s’agrippent au domaine militaire ».

Colonel Diop a profité de l’occasion pour démentir ceux qui disent que la Comico construit que pour les officiers et les sous-officiers. Il a fait savoir que, « depuis la Comico a commencé à mettre sur pied ses programmes, 1186 officiers, 2888 sous-officiers et 751 militaires du rang ont bénéficié de ces maisons ».

La Dirpa avait informé, lors d’une sortie que les opérations d’expulsion de ces familles de militaires faisait l’objet d’une application d’une décision de justice.