C’est à la tête d’une restreinte délégation composée du gouverneur de Diourbel, du préfet de Mbacké et du sous-préfet de Ndame que le ministre de l’intérieur a pris part à la cérémonie officielle réadaptatée au contexte de pandémie. Un moment solennel mis à profit par Aly Ngouille Ndiaye pour saluer le rôle joué par Serigne Mountakha Mbacké Bassirou dans l’effort de guerre déployé contre la Covid-19.

« Toutes les décisions que l’Etat a prises depuis que la pandémie s’est déclarée, l’ont été avec la collaboration des chefs religieux dont, en particulier, le Khalife Général des Mourides ». Et s’adressant directement à lui, le ministre de l’intérieur essaiera d’être plus explicite. « Vous avez été le premier à dégager 200 millions, à soutenir les malades confinés chez eux à Touba, porté un masque et sollicité le port chez tout le monde. Toutes les prières que vous aviez formulées l’année dernière ont été exaucées. Vos prières ont beaucoup favorisé à rendre possible cette tendance baissière de la maladie. Seules les prières sont en mesure de mettre un terme aux pandémies. La peste avait tué en son temps beaucoup de personnes ».

Et Aly Ngouille Ndiaye se plaira de répéter un vers tiré d’un des poèmes de Serigne Moussa Kâ avant de marteler que cette peste, arrivée à Darou Moukhty, avait amené Mame Thierno à quitter sa cité. « La démarche a toujours été le même depuis vos ancêtres. Notre espoir est immense. C’est dans cette cité que Serigne Touba avait écrit Matlaboul Fawzeini ».

Abordant les dispositions pratiques prises dans le cadre du Grand magal, Aly Ngouille Ndiaye evoquera le manque d’eau non sans signaler que « les autorités ont essayé de vite réagir en affrétant des camions. Ce qui n’enlève en rien les efforts consentis par le Président Macky Sall qui, dans le cadre d’un programme d’urgence, a dégagé une somme 2,5 milliards pour construire 02 châteaux de 500 de mètres-cubes chacun, construit quatre forages et installé 55 kms de réseaux. Il restera les engagements du Chef de l’Etat selon lesquels le nouvel hôpital sera ouvert l’année prochaine et précisément au moins de mars 2021 ».

Il parlera aussi des 02 titres fonciers dont chacun fait plus ou moins 4 hectares et dont les documents les attestant ont été récemment remis au Khalife Général des Mourides.