Assane Diouf doit encore prendre son mal en patience pour sa rencontre avec le juge d’instruction qui est prévue le  le 10 novembre prochain. Une information donnée par nos confrères du quotidien Le Soleil. Ce dernier indique que les point de centre avec le juge seront axés  entre autres, sur les faits de rébellion, provocation à un attroupement armé et outrage à agent ou encore offense au chef de l’État. Pour rappel  Assane Diouf a été placé sous mandat de dépôt depuis le 5 juin dernier après avoir été cueilli chez lui, le 1er juin dernier, à 6 heures du matin, par des éléments des forces de l’ordre, alors qu’il était en direct sur Facebook en train de proférer des injures à l’endroit du Président Macky Sall, son épouse et ses proches.

Une affaire à suivre ….