lLa triste nouvelle est tombée ! L’ancien président malien Amadou Toumani Touré, renversé par un coup d’État en 2012, est décédé dans la nuit de lundi à mardi en Turquie, ou il avait été évacué pour raisons sanitaires.

 

Amadou Toumani Touré (ATT) est décédé dans la nuit de lundi à mardi, à l’âge de 72 ans, selon plusieurs médias maliens ainsi que des proches de la famille. L’ancien président malien avait subi une opération du cœur à Bamako avant d’être évacué en Turquie.

Renversé par un coup d’État en 2012, ATT a longtemps vécu en exil au Sénégal. Il était rentré définitivement au Mali en décembre 2019.

D’un coup d’État à l’autre

Né le 4 novembre 1948 à Mopti, ATT avait fait irruption sur le devant de la scène le 26 mars 1991, lors du coup d’État mené par un groupe d’officiers pour renverser Moussa Traoré. Alors lieutenant-colonel, il est porté à la tête du Comité de transition pour le salut du peuple et assure les fonctions de chef de L’État durant la transition.

En 1992, Alpha Oumar Konaré est élu président du Mali. Il nomme ATT général, qui se voit à cette époque surnommé le « soldat de la démocratie ». ATT, lui, n’accèdera à la magistrature suprême qu’en 2002, lorsqu’il est élu pour son premier mandat en battant Soumaïla Cissé lors du second tour. Il avait alors décidé de démissionner de l’armée pour présenter sa candidature.

Il sera réélu en 2007, pour un second mandat, qui sera brutalement interrompu par le coup d’État du Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l’État (CNRDRE), dirigé par Amadou Haya Sanogo.

Legranthies.com avec actunet.net