Nouvellement nommé président du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Idrissa Seck a réservé sa première sortie à la cité religieuse de Touba. Il a rendu une visite au Khalife général des mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké mardi, dans l’après-midi.

Accompagné du député Déthié Fall et du responsable de Rewmi à Diourbel, ldrissa Seck a été reçu par le Khalife à Darou Salm Typ, à une vingtaine de kilomètres au sud de Touba où le guide religieux s’est retiré depuis la semaine passée.

Prenant la parole, le Khalife des mourides a fait part de sa satisfaction de l’acte posé par le leader de Rewmi. « Je suis très satisfait de votre démarche. Ceux-là qui ignorent royalement Dieu et les enseignements de l’Islam sont difficilement cernables. Par contre, ceux qui sont imbus sont faciles de commerce. Vous faites partie de cette dernière catégorie et vous ne cessez de l’incarner. Le Sénégal te doit sa stabilité. Nous en gardons grâce ainsi à Dieu », a déclaré le Serigne Mountakha Bassirou Mbacké et repris par l’Observateur.

Il a poursuivi : « Nous sommes plus que jamais rassurés. La vie ici-bas n’a pas trop d’importance. Mais quel que soit le sort qu’elle nous réserve, il faut toujours privilégier les recommandations de Dieu, ainsi tout le reste passera comme lettre à la poste. Nous ne vous souhaitons que du bien et ne cessons de prier pour que vous soyez couronné de succès ».

Très touché par les paroles de l’homme de Dieu, Idrissa Seck de répliquer : « Notre venue aujourd’hui (mardi) s’inscrit dans une dynamique de rendre grâce à Dieu et à Serigne Touba qui a hérité et bien entretenu le legs du Prophète. Nous sommes aussi venus témoigner de notre gratitude pour le succès obtenu, après avoir scrupuleusement respecté tous vos conseils prodigués. (…) »

Le remplaçant de Aminata Touré à la tête du Cese est revenu sur sa dernière rencontre avec le guide religieux. « Au demeurant, lors de notre dernière rencontre, vous nous aviez rappelé que le Sénégal doit sa stabilité à Serigne Touba et notre engagement d’accompagner le président de la République Macky Sall, justifie, à plus d’un titre, cette stabilité. Et rassurez-vous, jusqu’au dernier souffle de ma vie, je ne compte un seul instant déroger à cette disposition ».