“Je ne vais pas le féliciter. C’est ma position personnelle. Je ne le féliciterai pas, car je ne suis pas d’accord avec le déroulement de l’élection » a laissé entendre Umaro Sissoco Embaló à sa descente d’avion le lundi 09 novembre 2020. Il revenait d’une visite officielle en Mauritanie. Rappelons que le Bissau Guinéen avait traité de « coup d’Etat », le troisième mandat présidentiel lors du sommet des chefs d’Etat de la Cedeao, en août 2020. L’organisation sous régionale semble  ne pas être sur la même longueur d’onde que lui puisqu’elle a déjà félicité M Condé pour sa« brillante réélection ».

Legrandthies.com avec actunet.net