Ousmane Sonko s’ est encore mêlé dans de nombreux scandales financiers concernant la République. Pourtant, à chaque fois, il aime toujours se montrer blanc-neige. Dans la plupart des scandales financiers dont il se trouve finalement accusé, il se montre le premier à les dévoiler. C’est comme si, en fin politicien, il aime toujours prendre les devants de la scène, dès qu’il sait que le pouvoir, au courant de certaines magouilles dont lui-même est trempé, pourrait toujours les dévoiler. Ousmane Sonko, au fil de certains scandales, se révèle comme un salafiste escroc qui ne croit en rien.

L’homme est un véritable « Picsou » qui aime toujours sans scrupule profiter de la situation pour remplir ses poches, devient un habitué de scandales financiers.

Dans l’affaire Mamour Diallo, l’ancien directeur des Domaines, Ousmane Sonko a été le premier à monter au créneau pour vilipender celui-ci. D’après des informations, dans cette affaire, il s’avère qu’Ousmane Sonko n’y est pas blanc comme neige. Des documents ont démontré que c’est l’ancien inspecteur des impôts qui a tenté de plumer les héritiers du titre foncier 1451/R, une partie de l’héritage dans cette affaire. Des documents attestent que c’est lui-même qui a créé des sociétés fictives pour parvenir ainsi à ses fins.

L’on évoque également toujours concernant Ousmane Sonko, les 195 000 dollars reçus d’une société britannique pour soutenir cette dernière concernant la prise de contrôle d’une compagnie minière. Ce n’est pas trop ! Ousmane Sonko est plongé dans un autre scandale.

Le journaliste Mouth Bane se montre clair. Il révèle qu’Ousmane Sonko, pendant qu’il insultait les Présidents de la République qui ont été en exercice au Sénégal ainsi que leurs familles, avait reçu pourtant en douceur 10 millions FCFA de la part de Karim Wade pour appuyer sa campagne à l’élection présidentielle de 2019.

Le leader du Pastef, salafiste de surcroît, est-il réellement celui qu’il fait croire à ses militants. Selon les affirmations de notre confrère Mouth Bane, il ne fait pas de doute. l’opposant radical qui se veut blanc comme neige, a bien reçu des sous de Karim Wade, l’exilé.

Legrandthies.com avec actunet.net