Le Commandant de la zone militaire 7 , Colonel Boubacar koïta , a présidé ce mardi, à Thiés , la première ( 1ère ) édition de la journée de solidarité des armées. Cette journée a été l’occasion d’une part, de réunir ceux qui ont été douloureusement marqués dans leur chair ou dans leur esprit et d’autre part , de montrer le soutien du  » commandement et sa volonté de les aider « . La cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte de la zone 7 en présence des autorités militaires et civiles .
La première édition de la journée de solidarité des armées a vécu. La célébration de cette 1ère journée s’est faite sur toute l’étendue du territoire national et au niveau de la zone militaire 7, elle a commencé par une cérémonie de prise d’armes avec une montée des couleurs présidée par le commandant de zone . Le thème retenu cette année est : 《Fraternité et solidarité dans les armées, hommage aux blessés et invalides militaires 》. La zone militaire 7 qui est la plus concernée après Dakar , regroupe au total près de 230 grands blessés et invalides avec respectivement 215 pour la région de Thiés et 15 pour la région de Diourbel ( dont 27 RANGERS ) . Au cours de cette cérémonie, les militaires blessés et invalides ont listé beaucoup de doléances sur leurs prises en charges médicales au niveau des autorités sanitaires qui servent les armées.  » Chers grands blessés et invalides cette journée qui vous est dédiée, est une occasion pour le commandement de vous écouter, de vous assister , de vous conseiller et de vous accompagner en tant que frères d’armes  » , explique le colonel Boubacar koïta. Il indique, dans la foulée, qu ‘ il《 salue et compatit avec tous ceux qui ont été confrontés à la blessure ou à la maladie durant l’exercice de leurs fonctions et qui luttent courageusement pour guérir de ces blessures qui les ont atteints dans leur corps et dans leur tête 》 . Pour Masse Dieng, président de l’Association Nationale des Anciens Militaires Invalides du Sénégal ( l ‘ ANAMIS ) a salué cette initiative qui a été prise par le commandement de la zone militaire 7 pour assister les blessés et invalides militaires sur leurs besoins en soins de santé. Il a profité de cette occasion pour lancer un appel solennel à ses camarades qui réclament un déficit de ravitaillement en médicaments de semer un climat de paix au sein des responsables qui sont en service de santé des armées. Pour cette 1ère année, le commandement a décidé de centraliser les dons à travers des chèques qui seront remis respectivement à : l’ ANAMIS ( l’Association Nationale des Anciens Militaires Invalides du Sénégal ) 17 , 5 millions de francs CFA, blessés de guerre en activité 22 , 5 millions de francs CFA, blessés mutilés de guerre en activité 7, 5 millions de francs CFA et les RANGERS 12 , 5 millions de francs CFA.
MALICK Sarr Gueye