La mobilisation était à son paroxysme ce week-end dans la commune de Keur Mousseu (Keur Moussa) dans département de Thiès. Brandissant des pancartes sur lesquelles ont peut lire : « Aquatech dégage », « Nous voulons Sen’eau », « Les populations de Keur Mousseu sont assoiffées » etc., les manifestants, tous de rouge vêtus (t-shirts comme brassards) pointent du doigt l’équipe gérante du forage mais aussi le maire de la commune qu’ils accusent de gestion nébuleuse.

« Une facture de 9 millions de FCFA a installé un manque d’eau dans la commune », indique Malick Diouf coordonnateur du cadre de concertation de Keur Mousseu Sud composé de 9 villages.

« La conduite qui alimente l’Aibd traverse la zone sud, celle de KMS3 aussi et nous n’avons pas d’eau. C’est un paradoxe que nous vivons », s’indigne Malick Diouf.

« Nous avions un forage mais depuis 2018 il est tombé en panne. Nous avions à l’époque tenu une grande marche. Et c’est suite à celle-ci que l’État à réagi en faisant une connexion avec la conduite de Sen’Eau. Par conséquent il devrait y avoir un changement d’équipe de gestion. Le maire a préféré reconduire l’équipe qui a failli, qui a montré ses limites car elle est incapable de fournir correctement de l’eau aux usagers », s’insurge le porte-parole du jour.

Évoquant la facture qui a engendré le manque d’eau, les habitants de Keur Mousseu Sud estiment qu’il y a du nébuleux dans cette affaire.

« Cette facture relève du faux car, disent-ils, elle n’est pas consommée par les populations de Keur Mousseu. Et même si c’est le cas, déjà 3 millions de FCFA ont été déjà payés en factures par des consommateurs malgré eux car, ils ne veulent rien d’autre que le liquide précieux », scandent en cœur les populations.

 

Aujourd’hui, les manifestants veulent que leur réseau soit branché dans celui de Sen’eau pour tourner définitivement le dos à Aquatech jusque-là société chargée de la distribution de l’eau dans leur commune.

 

Les 9 villages du Sud de Keur Mousseu réclament la tête du maire socialiste Momar Ciss, en poste depuis 18 ans. « Momar Ciss dégage, 18 ans ça suffit » peut-on lire sur les pancartes.

 

« C’est un maire incapable d’apporter des solutions aux difficultés des populations. La commune de Keur Mousseu est traversée de l’Est à l’Ouest par la conduite d’eau potable de Keur Momar Sarr 3 (KMS3) et du Nord au sud par le PK4 qui alimente l’AIDB. C’est dû au manque de responsabilité, d’engagement et de vision de notre maire monsieur Momar Ciss que nous allons dégager après 18 ans de magistère », a menacé la coordination des habitants de Keur Mousseu Sud.

Avec seneweb