Le chef de la division du contrôle médical scolaire du ministère de l’Education nationale, Dr Aliou Dia, appelle les populations de Matam à éviter de stigmatiser les enseignants comme la dernière fois. Puisque dans cette région, des enseignants ont été testés positifs au coronavirus. Selon Dr Dia, les autorités sanitaires et académiques sont en train de s’affairer pour une prise en charge médicale de ces malades. A l’en croire, le protocole sanitaire prévu à cet effet sera appliqué. Pour le moment, les autorités n’envisagent pas de fermer l’école. Toutefois, le chef de la division du contrôle médical scolaire du ministère de l’Education nationale pense qu’on ne peut pas expliquer la hausse des cas par l’ouverture des classes, comme tentent de le faire croire certains. Pour Dr Dia, il n’est pas prouvé qu’un secteur a engendré la recrudescence des cas. C’est logique dans l’évolution d’une pandémie, dit-il. D’autant que l’évaluation du ministère montre que les enseignements apprentissages se déroulent correctement, même s’il y a des insuffisances dans l’application des mesures barrières à cause du relâchement général, reconnaît-il.

Avec actunet.net