Selon l’Observateur, les éléments de la section de recherches de la gendarmerie de colobane ont fait montre de leur perspicacité, suite à la disparition de José Christian Clémentine, une Belge retraitée qui vivait à Thiés depuis 2011. Informés de la disparition de la dame depuis 4 octobre dernier, les éléments de la section de recherches de la gendarmerie de Colobane ont effectué une descente, ce samedi, au quartier Thiés – None . Soumis à plusieurs heures d’interrogatoire, Alassane Sarr, 47 ans , époux de la Belge de 72 ans , a prétendu n’avoir plus vu sa seconde épouse depuis trois mois . Alléguant que son épouse aurait peut-être pu retourner en Belgique sans avertir, il n’a pas convaincu les enquêteurs, d’autant qu’il a reconnu entretenir des relations tendues avec elle.
LES DÉTAILS D’UN CRIME CRAPULEUX DÉROULÉS PAR LE PRÉSUMÉ MEURTRIER
Conduit dans les locaux de la section de recherches de la gendarmerie de Colobane, il finit par admettre son crime . 《 j’ai tué mon épouse dans la chambre. J’ai sorti le corps de la maison et je l’ai ensuite enterré dans un champ au village de Dakhar Mbaye , avant l’autoroute à péage, à la sortie de Thiés 》 , avoue – t – il . Le mis en cause a révélé aux enquêteurs avoir accidentellement tué son épouse le 4 octobre, à la veille de la célébration du Magal de Touba.