L’affaire qui faisait grand bruit dans la capitale du rail depuis trois jours a connu une suite. D’après les révélations d’Alassane Sarr alias Mame Gor, époux de la défunte Belge Madame José Christian Clémentine Thilmans. 《 j’ai tué mon épouse dans la chambre. J’ai sorti le corps de la maison et je l’ai ensuite enterré dans un champ au village Dakhar Mbaye, avant l’autoroute à péage, à la sortie de Thiés 》 , avoue – t – il . C’est à la suite de cette confirmation devant les enquêteurs que le Procureur près du Tribunal de grande instance de Thiés a convoqué la presse pour édifier l’opinion publique sur les différentes versions faites par les populations notamment les riverains sur ce dossier. Dans ce point de presse, le Procureur de Thiés, Elkhadji Abdoulaye Ba est revenu largement sur le déroulement des faits afin de se focaliser sur l’audition du présumé meurtrier qui aurait avoué son crime aux enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Colobane, qui a été conduit , lundi dernier, au domicile de la Belge pour la reconstitution des faits . Selon le Procureur, les restes du corps sans vie de la dame qui ont été exhumés et acheminés à l’hôpital Aristide Le Dantec pour les besoins de l’autopsie. En plus , les conclusions du médecin légiste de l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar ont fait état d’une mort consécutive à un  » traumatisme cranio – encéphalique et thoracique, avec une fracture de l’os soudural de même que le cinquième arc du gauche  » . Pour rappel, Alassane Sarr dit Mame Gor est poursuivi pour meurtre et enterrement clandestin. Son épouse Rokhaya Séne qui partait à Mbour pour rendre visite sa famille au lendemain des faits , est poursuivie pour les crimes susmentionnés. Le Procureur rappelle aux journalistes que l’enquête est en cours pour élucider beaucoup de zones d’ombres sur ce dossier.

Malick Sarr Gueye