Selon le quotidien L ‘ AS, les attibutaires de parcelles dans les 67 ha du lotissement de 82 ha opéré en 2006 par la ville de Thiés n’aperçoivent pas encore le bout du tunnel. C’est parce que ces 67 ha empiétent dans la forêt classée de Thiés, ce qui nécessite une déclasification avec toute probable occupation. Ce qui n’est pas encore le cas , malgré la promesse du chef de l’Etat en 2017. Malgré la distribution de 250 sommations, des gens ont continué à ériger des constructions irrégulières, souvent nuitamment, au mépris de toutes la réglementation en vigueur. C’est pourquoi hier , les bulldozers ont vombri dans le cadre d’une opération de destruction de ces constructions irrégulières. Ce que le collectif des occupants de parcelles de Mbour 4 extension a vivement dénoncé. Mais selon Moussa Diagne Préfet de Thiés, avec cette opération, l’administration a agi dans le cadre de ses missions de service public, concernant notamment le contrôle de l’occupation des sols.

Malick sarr Gueye