Selon Le Quotidien qui rapporte l’information, les personnes arrêtées hier dans l’affaire dite Mbour 4 Extension, seraient – elles les promoteurs véreux qui ont fait des lotissements supplémentaires sur 38 ha dans la forêt classée de Thiés ? En tout cas, selon les dernières nouvelles, elles ont été arrêtées et placées en garde à vue. C’est grâce aux opérations de recensement pour la régularisation des personnes victimes de démolition lancées par le préfet Moussa Diagne, le 28 janvier dernier, que les limiers ont repéré, identifié et interpellé plus tard ces individus. Ces derniers sont poursuivis pour morcellement irregulier de terrains sur le domaine national, escroquerie et vente illégale de terrains. L’annonce de cette dernière information a davantage traumatisé les occupants de Mbour 4 Extension, qui ne savent plus à quel saint se vouer . Surtout que des personnes interpellées sont à la tête du Collectif qui défend leurs intérêts après la destruction de leurs maisons par la Dscos.