La question a fait l’objet d’une rencontre entre les ministres de l’Education nationale et de l’Artisanat et du secteur informel dans la perspective de mettre en oeuvre la directive du président de la République. Lors du Conseil des ministres du 20 janvier 2021 , il avait recommandé la résolution définitive du déficit de tables – bancs. Selon toujours le journal Le Quotidien, pour résorber ce gap, les autorités ont décidé de faire recours à l’expertise locale. Un montant global de 3 milliards 500 millions de francs CFA sera mobilisé pour une livraison de 100 mille tables – bancs par an pendant 3 ans .