Les arrestations d’activistes et d’opposants continuent. La Division des investigations criminelles ( DIC) est aller à la chasse hier pour freiner Assane Diouf et Guy Marius Sagna, après un élément sonore de Clédor Séne. 《 Mardi , c’est le jour j 》 , a déclaré Clédor Séne sur un élément sonore partagé par la presse. Ce bout de phrase a sans doute mis la puce à l’oreille des policiers de la Division des investigations criminelles criminelles qui se sont investis hier pour procéder à l’arrestation de Assane Diouf et de Guy Marius Sagna. Selon toujours le journal 24Heures, le Groupement d’intervention rapide ( Gir ) n’a pas perdu de temps pour couper à la racine cette colère qui est en train de s’organiser, suite à l’affaire Ousmane Sonko , premier opposant au régime du Président Macky Sall . Assane Diouf a été arrêté hier en fin de soirée, à son domicile par la Division des investigations criminelles. Son avocat, Me khoureychi Ba qui a donné l’information n’a pas communiqué sur les motifs de cette nouvelle interpellation, qui survient moins d’un mois après son élargissement de prison. Après Assane Diouf les limiers ont mis la main sur l’activiste de Frapp, Guy Marius Sagna. Dans son post sur Facebook, le Secrétaire exécutif national du Mouvement citoyen a soutenu : 《 Le camarade Guy Marius Sagna a été kidnappé par la Dic, la police politique dictateur Macky Sall, à son domicile sans lui laisser la possibilité de prévenir ses camarades et ses proches 》 .