Selon le journal L’AS qui rapporte l’information, les rafles contre les partisans d’Ousmane Sonko, comme le dit Me Khoureychi Ba, se poursuivent. Hier, des femmes de Pastef qui ont improvisé une marche pour se rendre chez leur leader ont été stoppées net par les forces de l’ordre. Arrivées aux barrières, elles se sont assises avec leurs pancartes pour dénoncer le complot ourdi par le régime contre leur leader politique. Aussitôt, les limiers qui ont quadrillé la maison d’Ousmane Sonko ont commencé à embarquer de force les dames dans leur véhicule. Craignant une violence, ces femmes patriotes, sous la houlette de leur présidente nationale des femmes Maimouna Diéye, ont demandé aux limiers de les laisser embarquer volontairement. Le véhicule de la police étant plein , certaines n’ont pu embarquer faute de place . Elles ont été déposées dans un commissariat de police.