À Thiés, des jeunes dont certains circulaient à bord de motos et encagoulés ont parcouru la quasi-totalité de la ville pour semer la terreur, en brûlant des pneus, saccagent les kiosques de la société orange. Les deux espaces Auchan de la ville ont également été des cibles des manifestants, mais ils n’ont jamais pu atteindre leur objectif, les lieux étant placés sous haute surveillance. A khombole, une attaque ciblée à été menée au domicile du ministre de l’intérieur Antoine Félix Abdoulaye Diome, mais qui n’a pas incendié. Les jeunes ont incendié des pneus devant le portail, avant d’y entrer pour le piller , en emportant certains objets. La Station Totale n’a pas eu la même chance car elle a été totalement pillée et tout a été emporté. Selon toujours le journal L’AS, pendant ce temps , la situation était préoccupante à la cité religieuse de Tivaouane où les deux stations Total ont été incendiées et totalement pillées. Il en est même pour la permanence de l’ Alliance pour la République ( APR ) , qui a également subi l’assaut des manifestants. La tentative de saccager le Tribunal d’Instance de Tivaouane s’est soldée par un échec, les jeunes n’ont pu que détruire l’enseigne. Là aussi, le magasin Auchan était une cible , mais il était fortement gardé. Les forces de l’ordre étaient visiblement débordées et impuissantes face à la sécurité dans la ville, avec l’arrivée d’éléments de l’armée.