Depuis son mandat de dépôt à la prison de Cap Manuel, l’activiste Guy Marius Sagna n’était pas en bons termes avec les agents de l’administration territoriale . Ses camarades de Frapp annoncent qu’il a mis fin à sa grève de la faim qui a duré 57 heures. Il a arrêté sa diète après avoir obtenu de l’administration pénitentiaire la réduction du coût de l’unité de téléphone de 100 à 60 Fcfa et l’application des mêmes prix que dans les boutiques à l’extérieur de la prison.