Selon 24 Heures, d’après le Chef de la Division études, prospective et coopération de la Direction de la Sécurité publique ( Dsp ) , le document signé par le ministère de l’Intérieur et de Sécurité publique, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, ainsi que celui de l’Elevage et de la Production animale, vise à organiser le domaine du transport hippomobile, en édictant des règles. Elles vont permettre aux détenteurs de véhicules, de se mettre en règle conformément à son article 10 qui prévoit : 《 tout propriétaire d’un véhicule hippomobile est tenu de présenter tous les six mois à une visite technique effectuée par la Division régionale des Transports terrestres chargée de délivrer un certificat d’aptitude. Cette visite a pour but de vérifier l’état de la carrosserie, de l’éclairage, de la signalisation et du harnachement 》 . Selon toujours les sources de 24 Heures, l’autre motivation de cet arrêté est relative à la garantie du bien-être des équidés eux – mêmes. 《 Tout cheval résidant au Sénégal doit avoir un livret sanitaire et signalitique. L’équidé utilisé à des fins commerciales doit être reconnu apte par les services de l’élevage chargé de la délivrance d’un certificat d’aptitude. Une visite spéciale obligatoire est effectuée tous les six mois pour vérifier l’état sanitaire de l’animal. Les actes sanitaires de même que les prélèvements biologiques subis par le cheval , doivent être mentionnés dans le livret 》 , précise l’arrêté interministériel à son article 12.