Selon 24 Heures, un dispositif de pharmacovigilance a été mis en place pour le suivi des personnes qui ont reçu leurs premières doses du vaccin AstraZeneca, a assuré le ministre de la santé et de l’action sociale. Ce dispositif permettra de relever les effets indésirables et de regarder de manière très scientifique, très claire et très rigoureuse la posture à adopter à chaque fois que de besoin. Selon Abdoulaye Diouf Sarr, 《 à ce jour l’Organisation mondiale de la Santé ( Oms ) qui est véritablement pour nous le niveau d’appréciation de la scientificité des choses n’est pas venue nous demander de retirer le vaccin AstraZeneca 》 , a dit le ministre en marge de l’inauguration de nouveaux équipements à l’hôpital Fann de Dakar.