Selon l’Observateur, un deuxième variant britannique, avec un degré de contamination plus élevé que le premier enregistré, le 28 janvier dernier chez un indien, circule au Sénégal. La révélation vient d’être faite après séquençage, par l’équipe du Pr Souleymane Mboup, d’un test effectué sur une personne âgée habitant à Mbour. Un patient qui , d’après des informations de L’Observateur, est finalement décédé. Les enquêtes menées par L’Observateur révèlent qu’une équipe d’agents de santé a même été dépêchée hier , par le ministère de la Santé, dans la localité de Mbour pour effectuer des tests et interroger l’entourage familial du porteur décédé. Une procédure qui devrait permettre de suivre la traçabilité du 《 nouveau 》 variant britannique.