Les nouvelles règles établies par le ministère de la Santé saoudien donnent de l’espoir aux voyagistes privés qui ont chômé durant l’année 2020 du fait de la pandémie du covid – 19. La chargée de communication des voyagistes privés, Hourèye Thiam Preira, estime que la limite d’âge constitue un manque à gagner énorme, surtout du côté des voyagistes privés. 《 On vient d’avoir une information du ministère saoudien de la Santé qui vient de publier les nouvelles règles d’organisation du Hajj. Ils disent que l’âge minimum, c’est 18 ans . Aussi, que le vaccin reconnu par l’Oms est obligatoire pour ceux qui aspirent à faire le Hajj ainsi qu’un test de covid – 19 dans les 72 heures précédant le voyage, de même qu’un confinement sur place . Donc , nous continuions à suivre cette information de taille parce qu’il reste à déterminer aujourd’hui le nombre de personnes qui doivent y aller 》 , explique la chargée de communication des voyagistes privés.