76 travailleurs licenciés de l’hôtel king Fahd Palace déclarent ladite institution persona non grata . Selon eux, l’institution n’est ni capable de dire le droit , ou d’émettre un avis par rapport à leur problème qu’il qualifie de licenciement abusif. 《 Ce que nous avions pensé, c’est que quand il y a un problème de discrimination, de licenciement illégal, abusif à la limite, je crois que ce qu’on attendait, est que l’Inspection du travail puisse se prononcer concrètement par rapport à la situation. Malheureusement tel n’a pas été le cas . Ce que nous avons entendu, ce qu’il n’a pas voulu prendre de position 》 , martèle le porte – parole des travailleurs de l’hôtel. Ces agents promettent de saisir le Tribunal du travail pour que justice soit faite dans cette affaire. 《 Nous allons attirer l’attention du président de la République, mais au – delà, nous allons saisir le Tribunal du travail. Les emplois sont menacés au Sénégal. Il faut que les travailleurs se remobilisent parce que ce que je vois moi n’est pas rassurant 》 , dit – il au micro de Walf radio.