Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel ( CNRA ), notant la tendance de certains prêcheurs à verser souvent dans le divisionnisme et la comparaison pendant le mois du ramadan , dit mettre fermement en garde. Les éditeurs en leur rappelant que 《 des sanctions pourraient être prononcées 》 à l’encontre de ceux d’entre eux qui violeraient la réglementation en la matière. Dans un communiqué, l’organe de régulation souligne que depuis 《 quelques années, le mois de prières, de ferveur religieuse et de recueillement par excellence, est devenu paradoxalement le mois le plus lourd de menaces sur la stabilité nationale et la cohésion sociale 》 . Il note , qu’à l’opposé, des 《 grandes figures de l’islam de notre pays qui n’ont cessé de tisser entre elles de solides liens , certains prêcheurs, versent souvent dans le divisionnisme et la comparaison.