Une matinée chaude dans la ville de Kolda. Les travailleurs de l’hôpital régional, qui marchaient pour dénoncer les maux dont souffre la structure sanitaire, ont été dispersés par la police. A l’origine, un désaccord sur l’itinéraire à emprunter par les manifestants. Pourtant, ces derniers qui avaient avisé l’autorité préfectorale, avaient précisé l’itinéraire de la marche qui a été autorisée. Et c’est en cours de route que la police a fait changer l’itinéraire. Ce que les travailleurs de l’hôpital n’ont pas apprécié. Sans cette mêlée, la police a fait usage de lacrymogènes pour disperser les manifestants. Quelques blessés légers sont notés du côté des manifestants. A signaler que depuis belle lurette, la structure sanitaire fonctionne dans des difficultés dont le manque de personnel qualifié, pannes récurrentes des équipements, ruptures de médicaments, entre autres.