Interpellée par Mademba Sock, Sg du SUSTAS, sur le coût de l’autoroute à péage lors de la remise des cahiers de doléances des centrales syndicales, samedi dernier, le Chef de l’Etat n’a pas fait dans la langue de bois . Au contraire, Macky Sall a usé d’un franc – parler pour évacuer la question. 《 A côté il ya la route de Rufisque, si vous ne voulez pas payer, il y a toujours une route alternative. Si tu ne peux pas , tu ne peux pas mais si tu veux rouler en toute sécurité, il y a un prix 》 , a répondu le président qui s’est toutefois réjoui de l’entrée du Sénégal à hauteur de 25 % dans le capital de SECAA, la Société Eiffage de la Concession de l’Autoroute de l’Avenir ( SECAA SA ) . Une structure qui va désormais verser une redevance domaniale annuelle d’au moins 800 millions de F cfa.