Première Nation africaine au classement de la FIFA, le pays de la Téranga est loin de s’aligner dans les standards des grandes Nations du ballon rond en termes d’infrastructures. Un paradoxe difficilement explicable et qui met en lumière ce déficit infrastructurel que refuse d’admettre les autorités étatiques. Le Sénégal fait partie des 21 pays africains sur les 55 qui sont dans la liste rouge de la CAF . Le Stade Lat – Dior de Thiés, qui sert de nouveau jardin des 《Lions 》 depuis mars 2019 à cause de la rénovation toujours pas démarrée du légendaire stade Léopold Sédar Senghor de Dakar, ne figure pas dans la liste des stades homologués par l’instance dirigeante du football africain. Disposant jusque – là d’une homologation provisoire, l’infrastructure nichée dans la capitale du rail n’aura pas cette fois échappé les mailles du filet. Elle n’a pas obtenu le feu vert de la CAF.