Les étudiants de l’Université virtuelle du Sénégal ( Uvs ) , qui exigent le démarrage des cours , vont devoir prendre leur mal en patience. A écouter le ministre de l’Enseignement supérieur, on s’aperçoit qu’il n’a aucune solution à court terme. Invité de l’émission Jury du dimanche sur Iradio, Cheikh Oumar Hann a brandi l’argument d’une pénurie d’ordinateurs au niveau mondial pour expliquer le retard dans le démarrage des cours à l’Uvs. 《 Avec la crise de la covid , il y a une pénurie d’ordinateurs au plan international. Nous sommes en compétition avec les États-Unis et l’Europe. Nous sommes le seul pays africain francophone, y compris le Maroc, qui va recevoir un lot de 6000 ordinateurs 》 , se vante – t – il. En termes clairs, à ce jour , l’Etat n’a pas encore d’ordinateurs à donner aux nouveaux bacheliers. 《 L’entrepreneur est parti, hier , à Dubaï parce qu’il a un contrat d’exclusivité avec HP qui fait qu’il ne peut pas aller acheter ailleurs sans des négociations. Il est parti pour chercher 15 000 ordinateurs 》 , révèle le ministre. Pour le moment , Cheikh Oumar Hann espère recevoir 10.000 ordinateurs d’ici le 15 juin pour le démarrage des cours.