Selon L’Observateur, le Sommet de Paris sur le financement des économies africaines ont débuté depuis hier, par un dîner des Chefs d’Etat et des délégations. Seulement, l’Afrique ne semble pas être bien préparée pour faire face à ses partenaires du G20 . Si les invitations de l’Elysée font grincer des dents parce que sur les 54 pays du continent seulement 20 ont été conviés, d’après des informations de L’Observateur, la Commission de l’Union africaine ( Ua ) n’a pas été consultée par la diplomatie française. Ce qui laisse croire que même si le président de la République Macky Sall, est co – sponsor avec son homologue Emmanuel Macron de cette rencontre, l’Afrique risque de se présenter à Paris sans concertation. 《 Le Sommet n’a pas été débattu au niveau de la Commission de l’Ua, donc nous pensons qu’on risque d’aller en ordre dispersé et que chaque pays vienne avec son agenda caché, même si l’essentiel des discussions sera autour de l’annulation de la dette et de la relance des économies post – covid 》 , confie à L’Obs une source .