Selon 24 Heures qui rapporte l’information, les élèves non – voyants, encadrés par un important dispositif policier, ont marché de leur école située à la sortie de la ville jusqu’à la gouvernance. Leur unique revendication porte sur l’affectation d’un infirmier dans leur structure scolaire qui abrite 160 apprenants venus de différentes parties du pays. 《 Nous voulons un infirmier ! La santé avant tout ! Nous voulons étudier dans de bonnes conditions ! 》 , n’ ont – ils cessé de scander jusque devant le portail de la gouvernance. Le porte – parole du jour , le président du foyer socio – éducatif de l’Inefja, Fallou Ndiaye, indique que l’école est restée sans infirmier depuis 2017 . 《 L’école s’était vu promettre l’affectation de l’agent demandé, à la suite d’un mouvement d’humeur en 2018 . Depuis 2017 , nous n’avons pas d’infirmer à l’école. Nos parents pensent que nous sommes en sécurité, alors que ce n’est pas le cas . Nous courons derrière des risques 》 , a – t – il fait savoir.