Selon L’Observateur qui rapporte l’information, 《 Les jeunes diplômés sont bel et bien pris en compte dans le recrutement ( immédiat ) des 65000 jeunes sénégalais . Pour la transparence, nous comptons sur la territorialisation des politiques publiques. Après, il y a notre démarche inclusive. Je l’ai dit tout à l’heure . Aujourd’hui, toutes les organisations qui représentent les jeunes sur le plan départemental seront associées dans ces recrutements, mais également ce sont les Préfets ( au niveau départemental ) et les Gouverneurs ( au niveau régional ) qui vont organiser ces recrutements – là. Donc, la transparence est totalement garantie. Il faut une réforme du Conseil national de la Jeunesse. C’est l’organe qui représente les jeunes. Même si son mandat est arrivé à terme, nous allons ( le ) renouveler. La dernière fois , vous avez entendu le président de la République augmenter le montant de leur subvention qui part de quinze à cinquante millions de Fcfa. Mais , il leur a demandé de réformer. Nous allons les accompagner dans ces réformes – là. Parce qu ‘ aujourd’hui, dans le fonctionnement du Conseil national de la Jeunesse, il y a des lourdeurs qui empêchent que ledit Conseil puisse s’ouvrir et fonctionner comme il le faut . Nous avons commencé les consultations avec eux et nous allons , non seulement réformer, mais aussi renouveler. Mais pour le moment , le ministère de la Jeunesse a l’obligation de travailler avec le dispositif qui est là jusqu’à son renouvellement. 》