Peu après l’annonce du remaniement ministériel, des hommes armés se sont rendus au domicile du Premier ministre Moctar Ouane. Il a eu le temps de déclarer, au téléphone, la présence de militaires chez lui : 《 Des militaires actuellement chez moi . Ils sont en train de me conduire chez le président de la Transition 》 , Bah N’Daw, avec lequel il partage un mur mitoyen. Un autre témoin de la scène ajoute : 《 Ce sont les hommes de l’ ex – junte qui ont contraint le Premier ministre à se rendre chez le président. Ils étaient armés 》 . D’après un autre proche du Premier ministre, le Premier ministre et le président ont été conduits à Kati. La ville – garnison située à une quinzaine de kilomètres de la capitale est l’ancien fief de l’ex – junte. Il a été demandé à leurs chauffeurs et gardes qui les accompagnaient de redescendre sans eux vers la capitale malienne. La ville de Bamako reste plutôt calme vers 21 TU ( le jour de leurs arrestations ) . La circulation continue. Et la télévision nationale a même diffusé cette nuit le communiqué officiel annonçant la liste des membres du gouvernement.