La levée des corps des trois éléments du groupe Leral. net s’est déroulée hier matin à l’hôpital Principal de Dakar. Emotions, larmes , scènes de cris stridents ont marqué la cérémonie. Déjà à 9h , un monde fou avait envahi les rues conduisant l’hôpital pour rendre un hommage mérité aux journalistes disparus dans d ‘ atroces conditions. Mamadou Yoro Diallo, Abou Mamadou Sy et Ousmane Ndiaye, tous décédés dans un accident de la circulation, n’ont pas pu achever la mission de service public qu’ils étaient allés accomplir en tant que journalistes. 《 Ils sont morts en héros et les larmes à la main 》 , nous diront leurs amis , collègues ou encore parents venus de diverses localités du pays pour assister à la levée des corps de ces braves journalistes disparus à la fleur de l’âge. Les témoignages ont été unanimes hier matin : c’étaient de braves jeunes gens , serviables, rigoureux et persévérants dans le travail. De nombreux dirigeants des médias et du gouvernement ont assisté à la cérémonie funèbre. Le ministre – conseiller Seydou Guèye était présent à l’hôpital Principal de Dakar pour compatir avec la presse, en ces moments douloureux qu’elle vit avec la disparition des trois journalistes de Leral. Après la levée du corps qui a eu lieu hier matin à l’hôpital Principal, le chauffeur Ousmane Ndiaye a été finalement inhumé à Touba aux environs de 15 heures dans les cimetières de Bakhiya. C’est à bord d’une ambulance qu’il a été transporté, accompagné de plusieurs de ses parents et proches. Ses deux autres compagnons Abou Mamadou Sy et Mamadou Yoro Diallo doivent être enterrés respectivement à Podor et à Ziguinchor aujourd’hui.