La toile s’est enflammée et beaucoup de leaders politiques, de l’opposition comme de la mouvance présidentielle, ont suivi la mouvance en appelant les militants à aller s’inscrire sur les listes au motif que la révision des listes est ouverte. En réalité, il s’agit d’une fausse alerte. D’après des informations de L’Observateur, l’on est en plein dans l’évaluation du processus électoral avec la commission politique du dialogue national. En plus , la révision des listes électorales est fixée par un décret présidentiel. Ce qui n’est pas encore à l’ordre du jour.