Moustapha Mbaye et ses camarades dénoncent《 une stratégie politique visant à barrer la route à une jeunesse qui aspire au changement 》

La commune de Notto Diobass a vu naître ce weekend dernier une grande coalition politique dénommée «And Dékaal Yakaar». Cette structure qui regroupe toutes les formations politiques dans la zone ambitionne d’œuvrer pour «une alternance aux prochaines élections locales de janvier 2022». Ses leaders ont fustigé «la décision de l’édile de Notto Diobass dans la délivrance des certificats de résidence».

Les responsables de la toute nouvelle coalition «And Dékaal Yakaar» qui regroupe tous les partis politiques de l’opposition dans la commune de Notto Diobass se disent plus que jamais déterminés à «faire face aux maux qui gangrènent notre localité en cette période électorale», notamment concernant «la délivrance de certificats de résidence pour les primo-votants qui souhaiteraint jouir de leur droit citoyen afin de pouvoir s’acquitter de leur devoir de vote». A la faveur d’un point de presse tenu ce dimanche 20 juin 2021, ils ont pensé devoir réagir suite à une décision du maire Alioune Sarr. Selon Moustapha Mbaye, coordonnateur de cette dite coalition,《 Cette décision est jugée illégale, arbitraire et à la limite même très autoritaire». Et pour cela, de dénoncer :《 nous avons du mal à comprendre que pour disposer d’un certificat de résidence, le maire sorte une note de service dans laquelle il exige un arsenal de pièces à fournir pour disposer de ce papier. 》 Encore pire,《 pour qu’un citoyen puisse en disposer, il est tenu d’adresser une demande manuscrite au maire, de fournir un certificat de domicile délivré par le chef de village, de donner une copie de sa pièce d’identité et même un extrait de naissance», fustige-t-il.《 Cette mesure est purement politicienne 》, déplorent ces responsables de l’opposition Diobassoise, qui rappellent au maire de la commune, par ailleurs ministre des Transports aériens, Alioune Sarr, que 《 tous ceux qui sont dans ce besoin ne sont pas forcément électeurs et sont confrontés à des problèmes tels que les difficultés de se placer vers Dakar ou les autres régions du pays. Malheureusement, à chaque fois qu’ils se déplacent venir disposer dudit papier ils rentrent souvent bredouilles 》 . Avant de poursuivre leurs propos pour remarquer que 《 Cette mesure est alourdissante mais elle viole les droits des citoyens de la commune ». En outre, les représentants de l’opposition au sein cette grande coalition ont saisi le sous-préfet de Notto Diobass à travers une correspondance dont ils ont gardé l’accusée de réception. Mais ils ont jugé que cette réponse reste toujours inefficace. C’est dans cette logique d’idée, qu’ils demandent au premier magistrat de cette commune de revoir cette mesure qui, selon eux, est 《 illégale». Aussi ils aimeraient bien que sur l’étendue du territoire, la commune de Notto Diobass se distingue autrement, de façon positive et non par 《une décision qui viole les droits les plus élémentaires des citoyens 》 , ont-ils laissé entendre. Par ailleurs, d’autres plaies beaucoup plus sensibles ont été évoquées par Moustapha Mbaye et ses camarades. Il s’agit des extraits.《 Même pour les extraits de naissance, nous constatons énormément de Diobassois qui sont confrontés à de sérieux problèmes lorqu’ils veulent en disposer. Ils quittent des zones très enclavées ou des autres régions. Arrivés au niveau de la mairie, on leur dit qu’il n’y a pas de signature, alors que dans la commune sept personnes sont délégataires de signature 》.

Ainsi, ces leaders politiques disent compter sur la jeunesse Diobassoise qui aspire à une alternance aux prochaines élections locales de janvier 2022 et surtout sur les populations, pour apporter une réponse efficace à leurs préoccupations. Notons également la présence massive au cours de ce point de presse. Parmi les partis politiques de l’opposition qui étaient présents il y a : Parti Rewmi, Pastef, FSDBJ, And Defar Diobass, Pur, Bokk Guiss Guiss, Guem Sa Boop, entre autres.
Malick Sarr Gueye