Selon le journal LE TEMOIN, plusieurs questions ont été évoquées par les acteurs au cours de ce CDD présidé par le préfet du département. Les prévisions font été de 220.000 moutons attendues dans toute la région de Thiés, le département éponyme à lui seul devant recevoir 100.000 têtes avec des attractions prévues au niveau de certains foirails dont Séwékhaye, au croisement Ngoundiane, le plus important point de débarquement de moutons en provenance de toute la sous – région, et Touba Toul, derrière Khombole. Rien qu’ au niveau de Séwékhaye, d’après le chef du service régional de l’Elevage, 37 .000 moutons sont déjà sur place . À Touba Toul, le maire Daouda Tine rassure que , dès samedi dernier, plus de 30.000 têtes étaient déjà enregistrées sur place . Ce qui veut dire que plus de 60 % des besoins du département sont déjà couverts à la grande satisfaction des ménages. Les acteurs du secteur n’ont toutefois pas manqué de soulever certaines difficultés liées au séjour des éleveurs venus des quatre coins du pays et de la sous – région, à l’insécurité, un seul gendarme officiant au niveau de Touba Toul, l’accès à l’eau potable et en quantité suffisante, au problème d’hygiène et de propreté en cette période hivernale. Sans oublier la nécessité de doter la ville de Thiés d’un foirail digne de ce nom.