Le transport public sera perturbé, lundi et mardi , à Dakar, avec le mot d’ordre de grève de 48 heures décrété par les chauffeurs des bus Aftu. Ils dénoncent les licenciements abusifs, les mauvaises conditions de travail, des salaires dérisoires, entre autres griefs. 《 On travaille depuis 15 ans sans avancement. On avait fait des démarches pour avoir une rencontre avec les responsables, en vain . La seule solution actuellement, c’est d’aller en grève, lundi et mardi , pour réclamer la régularisation des chauffeurs de bus Aftu. Si rien n’est fait , une autre grève plus longue sera observée 》 , prévient Souleymane Ndiaye , porte-parole des chauffeurs sur les ondes de la Rfm.