A la fin de cette année scolaire, les élèves sont en train de s’illustrer à travers des comportements répréhensibles. Alors qu’on parle encore de l’exclusion de l’élève du lycée de Sanghé qui avait blessé un surveillant, des élèves dans la commune de Nemataba ont saccagé leur lycée. Des jeunes du village de Diamweli dans la commune de Nemataba, département de Vélingara, en colère, ont incendié les cases construites pour loger les enseignants et les tables – bancs de l’école. Ils ont agi ainsi pour protester contre la décision du chef de village et de certains notables leur interdisant l’accès aux salles de classes pour organiser une soirée dansante. Alertés, les gendarmes se sont rendus sur les lieux et ont procédé à l’arrestation de deux élèves en classe de Terminale. Ils continuent de traquer d’autres jeunes.