Les organes de diffusion doivent se conformer à la réglementation et exiger un quitus préalablement à toute diffusion de film ou série, plaident des organisations se prévalant de la défense des valeurs morales, en accord avec la direction de la Cinématographie. Ce plaidoyer fait suite à une audience accordée, mardi , par le directeur de la Cinématographie, Germain Coly, à l’Ong Jamra et au Comité de défense des valeurs morales ( Cdvm ) , sur demande de ces deux organisations. Dans un communiqué portant sur cette audience, les parties concernées disent avoir plaidé, lors de cette rencontre. 《 l’exigence, par la direction de la Cinématographie avant d’accepter toute diffusion, d’un quitus signé par la direction de la Cinématographie avant d’accepter toute diffusion de films ou de séries sur leurs chaînes de télévision ou en public 》 . Ils rappellent que cette mesure est conforme à l’arrêté 004003/ MC / DCI portant composition et organisation de la Commission nationale de contrôle et de classification de films cinématographiques.