Les féministes sont en droit de réclamer qu’une loi intégrée dans notre ordonnancement juridique soit appliquée, a assuré Thierno Bocoum, Président du mouvement Agir. Tout comme les religieux sont également dans leur rôle, dans un pays fortement religieux. Cependant, c’est le Protocole de Maputo qui , selon lui , pose problème sur les questions qui suscitent un débat, notamment celle liée à 《 l’avortement médicalisé, en cas d’agression sexuelle, de viol , d’inceste 》 . 《 Le temps de la médecine ne sera pas celle de la justice 》 .