C’est par acclamation que Haroun Kabadi a été désigné président du Conseil national de transition, le parlement provisoire désigné par la junte au pouvoir depuis la mort d’Idriss Déby en avril. Deux candidats, tous deux de vieux routiers de la politique tchadienne, étaient sur les rangs : Haroun Kabadi et Delwa kassiré Coumakoye. Mais après une suspension et des consultations, le président de séance a annoncé que le candidat kassiré se désistait en faveur du président sortant de l’Assemblée nationale . La salle a alors applaudi, désignant par consensus le nouveau président du parlement provisoire.